« Nos conversations célestes »: le premier roman de J.-C. Attias en librairie depuis le 30/01/20
Partager

Interview de J.-C. Attias sur dailleursetdici.news (30 janvier 2020): « C’est un livre étonnant qui vous emporte dans un univers à la fois familier et étrange. Des quartiers que l’on connaît sans arriver à situer leur époque, des personnages en mutation, des lieux réels qui côtoient une dimension irréelle, une étrangeté diffuse qui survole le récit à partir d’une enquête très concrète, des personnages d’une grande richesse dont l’univers frôle parfois celui de la bande dessinée ou de la littérature populaire, à l’instar d’un Fantômas (1) en quête de sens dans un Paris mystérieux. Pari osé et… totalement réussi ! Ces conversations célestes nous embarquent dans un univers des plus fascinants. » (Marc Cheb Sun)

Interview de J.-C. Attias sur Fréquence protestante (8 février 2020): « Une lecture extrêmement déroutante, mais aussi très séduisante » (Marion Castelnau-Rouillard)

Recension dans magjournal77.fr (8 février 2020): « C’est une histoire un brin burlesque, attachante par son glamour et la manière de voir les choses avec légèreté. Voici un premier roman réussi » (Pascal Pioppi)

Recension dans Libération (22 février 2020): « Jean-Christophe Attias s’est amusé à trousser un premier roman qui fourmille de formules choc La fin est un peu abracadabrante mais on s’amuse. » (Alexandra Schwartzbrod)

Recension dans Les Dream-dream d’une bouquineuse (blog) (fin février 2020) : « Ce roman est à la fois absurde, surréaliste, complètement barré, tendre, presque dramatique, mais surtout très drôle. »

Recension dans Points critiques (mars avril 2020) : « Un roman insolite, surprenant, où l’on retrouve l’humour singulier d’Attias, à froid et sans pitié, mais aussi une légère mélancolie face à un réel qui se dérobe. » (Tessa Parzenczewski)

Recension dans Politis (19 mars 2020) : « Un premier polar profond et insolite. » (Laura Alcalaï)

Recension sur Daily Passions (blog, mars 2020): « C’est dense, bien rythmé, entraînant… Peut-être vous demandez-vous s’il y a une « morale », une leçon à tirer de ce roman en plus du plaisir de lecture. Je pense que oui et vous la connaissez aussi bien que moi : nous ne nous connaissons pas mieux que nous croyons connaître les autres. »

La page Facebook du livre, avec les événements, les réactions, les critiques de lecteurs et de lectrices.