L’historien et philosophe livre le récit aussi jubilatoire que grave de sa conversion au judaïsme. Comment devient-on juif ? La question peut paraître saugrenue, voire provocante en ces temps troublés où la religion est redevenue un sujet polémique suscitant la haine et le rejet de l’autre. Sous la plume de

Jean-Christophe Attia (sic), journaliste au Point (sic), raconte son parcours de la conversion au judaïsme jusqu’à l’incroyance qui en fera ‘enfin’ un juif entier Jean-Christophe Attias est aujourd’hui un spécialiste du judaïsme médiéval (Crédit: capture d’écran Youtube/Maire Chaville) Dans « Un juif de mauvaise foi » (JC Lattès) Jean-Christophe Attias raconte son

Spécialiste du judaïsme, Jean-Christophe Attias raconte dans un livre son parcours hors norme. Celui d’un juif converti qui se revendique comme non-croyant. Par Catherine Golliau Modifié le 20/09/2017 à 19:44 – Publié le 20/09/2017 à 17:39 | Le Point.fr Jean-Christophe Attias publie Un juif de mauvaise foi aux éditions JC Lattès  © Le

Pour visionner l’entretien, cliquer ici.

Pour accéder au podcast et réécouter l’émission, cliquer ici.

Pour lire les premières pages de l’ouvrage, cliquer ICI.  

Par Pierre Assouline A l’occasion de la publication de son autobiographie, retour sur le parcours, entre deux religions, du grand historien de la pensée juive. N‘allez pas croire tout ce que l’on raconte sur Jean-Christophe Attias, c’est parfaitement vrai. Ainsi énoncé, le personnage est planté comme on le dirait d’un

Présentation de l’éditeur: Né en 1958 d’un couple «  mixte  », mère catholique charentaise et père juif d’origine algéro-marocaine, Jean-Christophe Attias s’est longtemps demandé ce qu’il pouvait bien être lui-même. À l’âge de vingt ans, il tranche de manière radicale le débat intérieur qui l’agite depuis l’enfance et se convertit