Spécialiste du judaïsme, Jean-Christophe Attias raconte dans un livre son parcours hors norme. Celui d’un juif converti qui se revendique comme non-croyant. Par Catherine Golliau Modifié le 20/09/2017 à 19:44 – Publié le 20/09/2017 à 17:39 | Le Point.fr Jean-Christophe Attias publie Un juif de mauvaise foi aux éditions JC Lattès  © Le

Pour visionner l’entretien, cliquer ici.

Pour accéder au podcast et réécouter l’émission, cliquer ici.

Pour lire les premières pages de l’ouvrage, cliquer ICI.  

Par Pierre Assouline A l’occasion de la publication de son autobiographie, retour sur le parcours, entre deux religions, du grand historien de la pensée juive. N‘allez pas croire tout ce que l’on raconte sur Jean-Christophe Attias, c’est parfaitement vrai. Ainsi énoncé, le personnage est planté comme on le dirait d’un

Présentation de l’éditeur: Né en 1958 d’un couple «  mixte  », mère catholique charentaise et père juif d’origine algéro-marocaine, Jean-Christophe Attias s’est longtemps demandé ce qu’il pouvait bien être lui-même. À l’âge de vingt ans, il tranche de manière radicale le débat intérieur qui l’agite depuis l’enfance et se convertit